LAURENCE MEDORI / Plasticienne  

Friendly / ZEM theatre Lille déc 2005

 TEXTE // PATRICK GAIAUDO // BENOIT CARPENTIER

BETTY BERTRAND // ISABELLE KRAISER // VERONIQUE DELARCHÉ

Venir avec 1 ou 2 rétroprojecteurs et des dessins sur transparents afin de proposer un dispositif nommé Furtive Figures  et de le soumettre à différentes investigations . Que chacun, avec ce qu'il est, sa sensibilité, ses outils de prédilection, ses références, ses compétences et son imaginaire, provoque le dispositif : stimulation, écho, résonance, perturbation, appropriation, tension, relation...

 

On pourra explorer les rapports d'ombres et de lumières, de netteté et de flou, d'apparition et de disparition, de champ et de hors champ, ainsi que l’inscription fugace dans un lieu, un temps et un espace, la mobilité, le tempo, le rythme et la durée.

L’idée est de créer des films en direct, de manipuler de visu des dessins sur transparents, de les superposer, les froisser, les décaler.

Les rétroprojecteurs installés sur roulettes, sont mobiles dans l'espace. Leurs lumières glissent sur les parois qu'elles rencontrent, les dimensions et caractères des projections varient donc incessamment.

 Les événements graphiques vont de la ligne figure à la ligne abstraite, le film se crée dans l'instant sous nos yeux :

Selon le lieu, le dispositif s'adapte et se transforme.

 

PARTITION

- un temps d'expérimentation avec et dans le dispositif.

- un temps d'écritures individuelles à propos des expérimentations (observation, constat, sentiment) .

- un temps de lecture de son écrit aux autres (écoute, partage, puis échange de points de vues et d’idées).